Préface – Avant-propos

Préface – Avant-propos

Préface

Lorsque mon regretté Maître Jean Hamburger me proposa de coordonner avec lui-même l’édition d’un Traité de médecine, j’acceptai après une brève hésitation de m’adonner à cette tâche.
Je n’avais pas évalué avec précision l’immensité du travail imposé et la difficulté de réunir les dizaines d’auteurs choisis en fonction de leur compétence et de leur ponctualité.

Le respect des contraintes de rédaction permettant d’obtenir un texte homogène, d’éviter les doublons en gardant un juste milieu entre des données de pointe et des considérations triviales, savoir conserver des données essentielles, noyau dur des connaissances indispensables et résistant à l’épreuve du temps, éliminer ou réduire au minimum de supposées avancées résultant d’un effet de mode… tels étaient les principaux défis à relever…

Il m’apparut rapidement que la mission qui m’avait été confiée ne pouvait être réussie qu’avec une collaboration étroite de deux de mes élèves, Jean-Charles Piette et Serge Herson à qui s’ajoutèrent au fil du temps une dizaine de mes élèves. Le résultat fut à la mesure des difficultés surmontées. Je ne pouvais pas espérer qu’un demi-siècle plus tard ce Traité de médecine continuerait à occuper une place de choix dans la bibliothèque des médecins généralistes et aussi de nombreux spécialistes intéressés par l’évolution de la médecine en dehors du domaine plus ou moins étroit de leur propre discipline. Cet ouvrage permet également à plusieurs générations d’étudiants d’obtenir une information d’ensemble et non déséquilibrée, comblant d’éventuelles lacunes dans certains secteurs échappant à l’enseignement par certificats, progrès appréciable mais susceptible de laisser dans l’ombre de larges pans de la médecine.
Des rééditions permirent à l’ouvrage de s’adapter au renouvellement de plus en plus rapide des connaissances médicales et viser parallèlement à une amélioration continue de la qualité du livre. Ce fut là l’objectif des éditions successives de 1981, 1987, 1996 et 2004 réalisées grâce à une collaboration sans nuage avec Flammarion MédecineSciences.

Quand le relais fut transmis aux éditions Lavoisier*, il se posa le problème de la poursuite de cette œuvre littéraire et scientifique. J’y étais particulièrement attaché car elle avait contribué efficacement à maintenir, voire développer, l’influence de ma discipline – la Médecine interne – et celle de la francophonie. Cependant, dès la quatrième édition en 2004, une réflexion s’était imposée : était-il judicieux, et non anachronique, de garder confiance en un livre alors que les moyens modernes d’information via internet permettaient une réponse immédiate à toutes les questions que peuvent se poser les médecins ? Nous avions eu le sentiment qu’il n’y avait pas d’opposition mais une complémentarité entre ces deux modes d’information, ce qui fut confirmé par le succès de cette édition.

À mon sens, la situation reste la même. Restait alors à convaincre les rédacteurs de s’adonner à nouveau à un lourd travail de fond…

Personnellement, j’avais considéré que ma tâche était terminée et que je devais, comme l’avait fait jadis Jean Hamburger, transmettre la flamme olympique à un plus jeune. Une étude exploratoire auprès de l’ensemble de mes élèves convainquit qu’un renouvellement total de l’équipe rédactionnelle s’imposait. S’imposait également un nom : celui de Loïc Guillevin unanimement apprécié par les milieux internistes mais aussi par l’ensemble de la profession médiale et dont la renommée internationale était acquise.

Personnellement, Loïc fut un de mes premiers élèves et j’avais pu apprécier ses qualités dès le début de son internat. Notre attachement réciproque n’avait pas été émoussé par l’épreuve du temps, ayant été témoin à distance de sa brillante carrière et me réjouissant de sa réussite. Il m’avait fait la confiance et l’honneur de lui remettre la Croix de la Légion d’honneur et c’est avec le plus vif plaisir que j’ai pu l’accueillir auprès de moi au sein de l’Académie nationale de médecine où il personnifie désormais la place de la Médecine interne et de la Thérapeutique. Je suis certain qu’il était le seul à pouvoir mener à bien cette tâche à lui confiée et d’offrir une deuxième carrière au Traité de médecine.

Professeur Pierre GODEAU†
Professeur émérite de la faculté Pierre et Marie Curie
Membre de l’Académie nationale de médecine

* Note de l’éditeur : Lavoisier se désista par la suite de cet ouvrage pour le céder aux éditions du Traité de Médecine, maison d’édition créée en 2018, exclusivement dédiée à la publication de cet ouvrage de référence.

Avant-propos

Depuis plusieurs décennies le Traité de Médecine coordonné par le Professeur Pierre Godeau fait autorité dans le monde médical francophone. Une nouvelle édition nous a donc paru devoir être publiée, réunissant l’ensemble des connaissances actuelles sur la quasi-totalité des thématiques médicales. Les meilleurs spécialistes français ont coordonné les diverses sections de l’ouvrage et sélectionné des auteurs spécialistes de chacun des chapitres de l’ouvrage. Le lecteur va découvrir un Traité plus volumineux que les précédents, comprenant trois tomes réunissant 5 500 pages, et auquel près 1 000 auteurs ont participé.

Toutefois le Traité de Médecine évolue. Il ne se contente plus, comme de nombreux ouvrages dont le support exclusif est le papier, d’être un livre dont la durée de vie risque d’être brève, en vieillissant au fil des années, d’autant plus rapidement que la connaissance médicale progresse constamment.

L’ouvrage « papier » est désormais publié avec un abonnement à un site internet dédié, reprenant les chapitres du livre en permettant leur actualisation au fil des années et l’introduction de suppléments sous forme de textes, de photographies, de tableaux ou de vidéos. Ce nouvel ensemble éditorial fait du Traité de Médecine un livre actualisé en permanence, apportant au lecteur une somme de connaissances récentes. Le Traité de Médecine est destiné aux étudiants en médecine, aux médecins généralistes, aux spécialistes d’organe, mais aussi à l’ensemble des acteurs du monde de la Santé, intéressés par un livre médical de référence.

Professeur Loïc GUILLEVIN